La perspective d’immigrants en Europe

         Un autre aspect de la crise d’immigration en Europe que je trouve intéressant c’est la perspective des immigrants eux-mêmes. J’ai fait du recherche et j’ai essayé de trouver les gens qui sont immigrés et vivent actuellement dans des pays européens. Une personne que j’ai trouvée s’appelle Razan Ibraheem, une jeune femme qui a fui la Syrie vers l’Europe. Lorsqu’on lui a demandé ce que c’est que d’être une femme syrienne en Europe, elle a répondu qu’être là lui donnait la liberté d’exprimer son opinion, elle lui donnait la voix qu’elle cherchait. Elle a dit qu’il était difficile de s’adapter à la nouvelle culture et de comprendre leurs valeurs, mais le plus de temps qu’elle a passé et le plus difficile à essayé de comprendre le plus confortable, elle se sent maintenant.

         Elle a dit qu’un aspect important pour faire l’assimilation des immigrants est de leur fournir les ressources nécessaires pour apprendre sur les nouvelles cultures qu’ils sont poussés dans. Les choses comme les classes de langues, un introduction à les lois et la culture de nouveau pays. Il est important de s’assurer qu’ils ne se sentent pas isolés, mais plutôt de leur donner un endroit pour vivre parmi les gens du pays.

26980147071_c49a00fccb_b

         J’ai trouvé un autre immigrant, un jeune homme qui s’appelle Sami Farah. Il habite en Allemagne. Il a l’aide d’un groupe qui s’appelle Jobs4Refugees et maintenant il a un emploi et un lieu d’habite. Dans son histoire il a dit « Ils ne vous enseignent pas à l’école comment commencer une nouvelle vie à partir de zéro. Vous n’apprenez pas à laisser tout derrière, votre famille, votre travail, vos amis, votre communauté – votre maison – et aller dans un nouvel endroit où vous ne sont personne, vous ne connaissez personne». Il a dit que la transition vers une nouvelle culture est très difficile et il est difficile d’être en dehors de la famille, mais jour après jour, il devient plus facile jusqu’à ce que vous vous rendez compte que vous ne sont pas toujours en difficulté maintenant. Le gouvernement fait qu’il est difficile d’être reconnu comme réfugié, mais il y a de la lumière dans les ténèbres fournies par les gens que vous rencontrez et les histoires que vous entendez. La connaissance que l’esprit humain est résilient et que les choses s’améliorent est important de se rappeler, aussi bien que l’importance d’avoir l’espoir. Bien sûr, tous les réfugiés et les immigrants sont toujours préoccupés par la discrimination ou les groupes extrémistes et il est difficile de se sentir en sécurité, mais là encore, Farah parle de l’importance d’avoir de l’espoir et de reconnaître que cette nouvelle vie n’est pas parfaite. Vie et vous ne pouvez pas le prendre pour acquis.

Sami Farah lave les vaisselles

Sami Farah lave les vaisselles