L’opinion aux États-Unis sur la crise d’immigration

         Les États-Unis ont une approche très différente de celle de l’Europe quand il s’agit de la crise des réfugiés. Bien que les États-Unis aient beaucoup contribué en termes d’aide financière aux groupes d’aide en Europe, ils n’ont pas été très accueillants en ce qui concerne l’accueil efficace des immigrants et la création d’un nouveau foyer pour eux. Je pense que cela tient en partie à la menace du terrorisme et à la peur qui incite dans le peuple des États-Unis.

         De nombreux pays européens se demandent pourquoi les États-Unis ne prennent pas plus de réfugiés parce qu’ils ont les ressources pour les soutenir. Le gouvernement américaine lutte pour que les gens se sentent à l’aise et il y a beaucoup de controverse au sein du gouvernement lui-même entre les partis conservateurs et libéraux. Cependant, dans cette hésitation, notre pays est passé d’être un leader à un spectateur dans cette crise.

         Il est important d’essayer de changer ce fait et d’augmenter les messages d’espoir que les réfugiés apportent et écrasent les messages de haine que certains américains nourrissent pour eux. Il pourrait également aider à équilibrer l’afflux de réfugiés en Europe et leur offrir un soutien et de prendre un peu de poids sur eux. Au passé, les États-Unis ont été un chef de file dans des questions comme celle-ci et ont reparé la norme pour aider les personnes dans le besoin et d’autres pays ont suivi le plomb. Nous pourrions aider un nombre illimité de

Les conservateurs qui nous oppriment ne nous détruirons jamais :

Un arc-en-ciel de drapeau qui montre le dominance d'homosexualité.

Un arc-en-ciel de drapeau = dominance d’être homosexuel. Ayant orgueil.  

« Si j’étais gay, il n’y aurait pas de placard, vous ne verriez jamais le placard duquel je suis sorti. Pourquoi ? Je l’aurais brûlé pour des petits bois avant que j’eusse 12 ans. Puisque je sais avec toute la certitude dans ma tête, qu’il n’y a rien de mal à être gay et vous le savez. » – Henry Rollins (citation traduit en français)

Le monde avec toutes ses difficultés, ses problèmes et ses polémiques se situe dans une dimension où le fait d’être gay n’est pas complètement accepté. Nous avons discuté un peu sur l’origine de l’homophobie, mais cela ne satisfera personne si les gens ne peuvent pas comprendre qu’être gay n’identifie personne comme une maladie. De plus, les références religieuses et biologiques dans un sens anthropologique-philosophique sont inférieurs, parce que l’humain a le droit d’être quelque chose.

« Depuis tout petit, je n’ai jamais pu comprendre les attaques envers la communauté homosexuelle.  Les êtres humains ont tant de qualités. Quand j’ai fini de faire le tour de tout ce que j’admire vraiment chez une personne, ce qu’elle peut faire avec ses parties intimes arrive tellement bas dans la liste que ça devient insignifiant. » – Paul Newman (citation traduit en français)

C’est vrai, la Bible annonce que Adam et Eve étaient le premier homme et femme dans le monde créé par le même Dieu. Alors, plusieurs conservateurs disent qu’une relation/un mariage doit être avec ces deux genres. Cela limite la condition humaine, on peut avoir une relation ou se marier avec n’importe qui. Faisant appliquer cette limite viole les droits humains, Dieu aime le monde, « mon ordre c’est ceci : s’aimer l’un l’autre comme je vous ai aimé. L’amour plus grand n’a qu’un (quoi ?) : mettez votre vie pour vos amis » dit par John 15 :12-13. Ce disciple de Dieu a déclaré que l’espoir pour l’humanité est d’aimer son voisin, on a besoin de protéger l’humanité de la discrimination et la corruption. Sinon, qu’est-ce que nos futures générations auront dans l’avenir, une société où personne ne peut pas vivre leur réalité—un monde limité ?

« Il y a les hétérosexuels et les homosexuels, comme il y a les hommes et les femmes. Si on n’est pas l’un, on est l’autre, c’est tout. – Chloé Cruchaudet

Comparé aux temps passés, nous avons plus d’icônes gays maintenant et ce sont des personnes très connues dans le monde. Alors, leur influence domine quelque part la vie quotidienne et pour cela beaucoup de personnes se sentent sûres qu’ils peuvent s’exprimer. Pensez-y. Si les termes étaient changés, si être hétérosexuel était connu comme une maladie, qu’est-ce qu’on pourrait faire ? Quelque réalité pourrait être la nôtre, alors le problème reste dans un autre aspect humanitaire. Il faut qu’on comprenne qu’être humain vient avec un spectre infini lequel apporte des genres, des sexualités et/ou des orientations incompréhensibles pour tout le monde. Ce thème est le même sur les sujets politiques, économiques, théologiques ect…

« Si une personne est homosexuelle, cherche Dieu et est de bonne volonté, qui suis-je pour la juger ? – Pope Francis (citation traduit en français)

L’humanité a perdu la connaissance et la compréhension du respect, peut-être c’est vrai qu’en étant humain on a une tendance à la violence, mais cela c’est la vérité imposée par nos ancêtres. Le destin n’est pas gouverné par les gens, chacun a le choix de vivre sa vie comme il l’entend. Cette responsabilité vient avec des difficultés, mais la vie ne mériterait pas d’être vécue si on n’avait pas le courage de la vivre. Être gay ou ne pas être gay, telle est la question. Quelle que soit la réponse qu’on choisit, cela ne changera pas l’avenir tant qu’on prend contrôle de sa vie et défend ceux qui sont discriminés et attaqués par la société qui ne trouve pas un espace pour eux.

« Il ne faut pas être homosexuel pour accepter le mariage pour tous. Il faut simplement être humain. » – Daniel Radcliffe (citation traduit en français)

Comme les célébrités : Henry Rollins, Paul Newman, Chloé Cruchaudet, Pope Francis et Daniel Radcliffe ont déclaré ; être homosexuel n’a rien besoin d’être une maladie du monde, c’est une condition naturelle comme être hétérosexuelle. La société de plusieurs ont défini l’homosexualité comme une obstruction de la vie quotidienne, mais la vérité c’est qu’être homosexuel c’est normal. Les personnes, qui ont déjà découvert cela, ont besoin de rester pour que tout le monde le comprend.

Il faut que les gens du monde défendent la condition homosexuelle comme une façon de vivre naturelle. Je me sens reconnaissante d’avoir la possibilité de parler à ce sujet, merci pour suivant mon blog dans cette expérience. Il était un procès difficile, mais satisfaisant pour moi. J’espère avoir vous donné une connaissance/perspective différent de sujet d’homosexualité.

 

Merci. Merci beaucoup.

– Jorge Reynoso

Une relation complexe entre la religion et la politique sur l’homosexualité :

Un arc-en-ciel de drapeau pour les homosexuels.

Un arc-en-ciel de drapeau pour les homosexuels.

« Les gays sont nés et appartiennent à toutes les sociétés du monde. Ils sont de tout âge, toute race et de toute foi. Ils sont docteurs et professeurs, fermiers et banquiers, soldats et athlètes. Et qu’on ne veuille pas le savoir ou qu’on ne veuille pas l’admettre, ils sont notre famille, nos amis et nos voisins. Etre gay n’est pas une invention occidentale, c’est une réalité humaine ». –Hillary Clinton (traduit en français)

On peut parler souvent des polémiques, mais pourquoi est-ce que le problème existe en premier lieu ? On pourrait examiner plusieurs éléments en cherchant une réponse qui ne satisfera personne. Alors, quel type de méthode est-ce qu’on utilise pour justifier l’histoire injuste pour les gays dans certains pays ? Il faut qu’on se tourne vers la politique pour mieux comprendre la structure d’agression contre l’homosexualité. De plus, cet article de blog se focalisera sur la situation aux États-Unis pour mieux comprendre mon raisonnement, lequel se préoccupe de l’influence que la religion a sur la politique. Il est crucial que les gens, spécifiquement les jeunes gens, commencent à avoir des questions, des opinions et des actions à propos de l’injustice faite à l’égard de certains groupes qui sont discriminés et marginalisés. Sinon, le monde ne se situera jamais dans un environnement libre et égal.

Le premier problème qu’on peut voir sur la situation de l’homosexualité se pose dans l’histoire entre la politique et la religion et leur relation complexe au début du XVIe siècle. Cette relation est bien connue par les idées de Luther et Calvin. Au-delà d’être deux personnes avec une grande influence sur la société de ce siècle, ces deux personnes ont commencé la discussion concernant l’importance de la politique et le rôle de la religion en gouvernant le peuple. Les deux ont défendu l’idée selon laquelle Dieu a tout crée, alors tout devait être influencé par les principes de Dieu. Ces types de perspectives ont solidifié la dominance de la religion dans la politique jusqu’au XXe siècle. De plus, Luther et Calvin ont introduit le thème de « théologie politique », un sujet qui établit la dépendance de la politique en exprimant que la théologie fait attention au peuple en intégrant les idéaux religieux dans la communauté. Alors, la « théologie politique » pendant le XVIe siècle s’est répandue en Europe et a affecté la politique américaine pendant la séparation entre le Vieux et l’Amérique (à reformuler, je ne comprends pas ce que tu veux dire).

C’est évident qu’il y a un paradoxe à propos de la fragilité entre la religion et la politique. C’est la raison pour laquelle l’évolution de la société moderne se situe dans une position polémique. Spécifiquement, quand on voit la discrimination et brutalité contre les homosexuels. Nos politiciens américains ont appris les principes politiques sur lesquels sont fondés les coutumes de l’église. Cette église, principalement l’ancienne église catholique, a dicté que les gays sont une abomination contre la nature et l’humanité—d’où le rejet de ces personnes. En examinant la création des États-Unis, on peut voir les testaments qui existent encore au Royaume-Uni, lesquels font référence à la culture religieuse pour décider comment le pays s’approchera d’une situation. La situation en débat concerne les gays et leurs droits. Bien sûr, il existe plusieurs similarités entre le gouvernement américain et anglais—parce que les racines de la communauté américaine dérivent de l’Angleterre. Notre déclaration, spécifiquement le serment d’allégeance, décrit la fidélité des Américains à Dieu : one Nation under God. Alors, on parle d’un Dieu qui préserve les valeurs conservatrices. C’est vrai que les États-Unis ont tellement changé, mais il reste des polémiques qui posent un problème pour les homosexuels. Maintenant, il est irréfutable qu’il n’y avait pas une influence religieuse dans la politique, cette influence détermine, une grande part, comment les jeunes gays seront traités. Toutes les cultures ont leurs propres avis sur la puissance du gouvernement et la politique dans la vie quotidienne, mais pour un pays grand et fort, ces discussions sont d’une importance immense. Il existe des arguments qui sont pour que la politique respecte les droits humains—alors être gay n’est pas un crime. Plusieurs cultures manquent de connaissances et d’éducation sur l’homosexualité.

De nos jours, on voit qu’il y a de grands mouvements pour les droits des homosexuels, des politiciens qui croient à l’identité humaine des gays et des lois qui protègent les gays contre la discrimination. Cependant, certains problèmes persistent pour la communauté gay dans beaucoup de pays. La plupart de ces problèmes sont dérivés des principes religieux de l’église catholique ancienne, alors, la vie quotidienne continue d’être gouvernée par la religion. Même si la laïcité dicte que la religion et la politique sont deux entités complètement différentes. Nous devons analyser les origines de la politique et sa position avec l’homosexualité sans l’influence des gens. On doit examiner la politique avec du recul sur l’histoire polémique contre les gays, cela pourrait être évité, de plus, une politique qui préserve le seul rôle de protéger les droits humains dans toute sa capacité. Il faut que la politique (le gouvernement) ne prenne pas d’actions sans comprendre que les opinions personnelles et religieuses ne doivent pas être incorporées. L’identité humaine est préoccupée par l’homosexualité et comme Hillary Clinton dit indirectement : ce n’est pas un choix, on naît homosexuels. Alors, pourquoi est-ce qu’on continue à avoir ces problèmes ?

L’argot en France, spécifiquement dans la communauté des gays :

argot2

« Tout argot est métaphore et toute métaphore est poésie » – G. K. Chesterton

En pensant à chaque société, je me demande : « Qu’est-ce que la signification des mots argotiques dans un groupe comparé à ceux d’un autre » ? Comme j’avais dit dans mon dernier post de blog, l’argot peut avoir des connotations complètement différentes. De plus en plus, les jeunes gens gouvernent plusieurs secteurs dans leurs propres régions. Ils sont la population à qui les aînés ont donné leur confiance, cette raison pour laquelle on peut voir des changements drastiques dans les sphères politiques, économiques et sociales. Ils sont l’avenir. Alors, aujourd’hui nous apprendrons de l’argot moderne dans la culture gay en France, spécifiquement, parmi les jeunes gays. Toutefois, mes recherches ne sont absolument pas précises, j’ai parlé avec quelques correspondants et j’ai cherché en ligne pour trouver ces mots, mais je suis aux États-Unis et alors je n’ai guère idée comment exactement les gays en France utilisent cet argot. Alors, j’utilisais ma connaissance de l’argot américain dans la société gay pour faire référence à ceux en France.

  1. jaquette : Utiliser avec le verbe être pour décrire quelqu’un qui aime quelqu’un du même sexe.

       Exemple : « Il parle beaucoup avec les hommes, il est de la jaquette ».

  1. saphique : Un adjectif pour décrire les tendances lesbiennes.

Exemple : « Il y a beaucoup de personnes qui croient que les féministes ont des tendances saphiques ».

  1. travesti : Quelqu’un qui s’habille avec les vêtements du sexe opposé, mais s’identifie comme leur sexe biologique.

Exemple : « J’ai vu les travestis dans le club hier soir, ils étaient vraiment beaux ».

  1. trav : Comme travesti, mais ce mot identifie les individus qui s’habillent et s’identifient au sexe opposé de leur naissance.

Exemple : « Mon fils m’a déclaré qu’il est trav, alors, j’ai besoin de l’appeler ma fille maintenant ».

  1. vrille : Un mot alternatif du mot « lesbienne», mais le contexte peut être plus vulgaire.

Exemple : « Celle vrille-là est complètement masculine, je pensais que c’était une femme ».

  1. faguette : Avec une connotation dégradante, on l’utilise pour décrire quelqu’un qui est gay.

       Exemple : « Ces faguettes sont toujours présentes dans cette rue la nuit ».

  1. goudou : Un nom qui décrit l’orientation sexuelle des lesbiennes.

       Exemple : « Jane, sois prudente, ta goudou est facile à reconnaître ».

  1. butch : Comme le mot anglais, ce mot fait référence à une lesbienne qui est très masculine.

Exemple : « La butch dont je t’avais parlé hier m’a téléphoné aujourd’hui et m’a invité à un rendez-vous » !

  1. achrien : Un adjectif alternatif au mot « homosexuel ». Plus vulgaire.

        Exemple : « Ces élèves achriens m’inquiètent, ils ont besoin de s’en sortir ».

  1. au placard : On utilise cette phrase, avec le verbe rester, pour décrire quelqu’un qui n’a pas révélé son orientation sexuelle.

Exemple : « Beaucoup de lesbiennes et de jeunes homosexuels restent au placard parce qu’ils ont peur ».

C’est impressionnant de voir comme l’argot évolue dans chaque société du monde. De plus, pour comprendre l’évolution des gays en France, il faut qu’on recherche les origines de l’histoire homosexuelle. Encore une fois je le dis, il est impossible de bien comprendre comment un groupe utilise ces mots dans un contexte précis. Les jeunes gens, qui s’identifient par des étiquettes gays, les créent et les utilisent pour montrer des émotions ou des messages personnels. C’est impossible de connaître un groupe sans avoir vécu leur vie. Je vous prie de me suivre pour la prochaine fois, il nous manque encore des sujets à traiter pour discuter des différences homosexuelles aux États-Unis et en France. À plus tard !

L’argot aux États-Unis dans la communauté gay :

Image d'introduction

« Si vous utilisez une expression familière ou un mot d’argot ou phrase, simplement utilisez-le ; Ne le mettez pas en avant en le mettant entre guillemets. En faisant cela, on prend de grands airs, et c’est comme si vous invitiez le lecteur à vous rejoindre dans la société des plus savants. » – William Strunk Jr. (traduction)

Toute culture a ses propres gestes, comportements, façons de représenter des choses–alors, la plus importante c’est l’utilisation des mots. Quand on voit, par exemple la jeunesse, on voit que la création de nouveaux mots argotiques sont créés habituellement. C’est la raison pour laquelle beaucoup d’entreprises essaient d’utiliser la nouvelle terminologie pour rester au courant. La jeunesse a une grande influence sur la réalité, de plus si on pense à la communauté gay. Les jeunes gays font référence à certains mots/phrases que le reste du monde ne sait pas interpréter. Pour aujourd’hui, on parlera de mots que les jeunes gays aux États-Unis utilisent souvent. Les suivants sont des mots que les jeunes gay utilisent ; les phrases seront en français, mais les mots resteront en anglais. (Pour mieux comprendre le contexte de chaque mot.)

  1. Basket : Littérairement, la traduction pour ce mot c’est un flingue/une bosse.

Si on l’utilise dans une phrase : « Est-ce que c’est un flingue dans ta poche, ou es-tu simplement content de me voir ? » (Une phrase très américaine…)

  1. Bear : un homme âgé avec beaucoup de poils.

Exemple : « Je préfère les bears au lieu des twinks. »

  1. Twink/Chicken : Un jeune garçon qui n’a pas de poils.

Exemple : « Dans la communauté gay, les twinks sont les plus convoité parce qu’ils ne sont pas plus âgés. »

  1. Cub : Un jeune homme qui a beaucoup de poils. L’opposé d’un twink.

Exemple : Les bears préfèrent les twinks, mais les twinks préfèrent les cubs.

  1. Wolf : Un homme qui se trouve au milieu d’un bear et un twink.

Exemple : Les wolfs sont les plus jolis, mais tout le monde aime les twinks.

  1. Cottaging : L’action de chercher sexe à l’édicule.

Exemple : « La semaine dernière, je suis allé au club pour faire de cottaging. »

  1. Vampire : Les hommes gay qui sortent la nuit en cherchant pour le sexe.

Exemple : « Si on veut une nuit sans émotions et seulement passion, allez coucher avec un vampire. »

  1. Mother Superior : L’homme homosexuel qui est plus âgé dans une communauté qui influence tous les jeunes gays.

Exemple : « Avez-vous vu comment la Mother Superior a parlé de cet homme, c’est mieux qu’on ne parle pas avec lui. »

  1. Closet : Un nom qui décrit l’action de cacher l’identité personnelle.

Exemple : « Est-ce que vous savez que Bernardo est dans le closet, tout le monde sait qu’il est gay. » On dit “être de la jaquette” en français ou “être de l’autre bord”.

  1. Queer : Dans l’histoire gay aux États-Unis, ce mot a changé de signification incroyablement. Au début, on peut utiliser queer comme un terme qui fait référence à n’importe quel gay. Récemment, la communauté gay, spécifiquement les jeunes ont déclaré que queer doit faire référence seulement aux gens transsexuels. Il existe encore de la controverse avec ce sujet et si une personne utilise le mot dans la mauvaise connotation, cela n’aidera pas la situation.

Ces mots sont les plus communs dans la communauté gay aux États-Unis, de plus dans la population jeune et gay. Peut-être, vous vous êtes rendus compte que chercher une traduction exacte en français n’était pas possible pour ces termes. La culture, les interprétations, les émotions, les symboles, les signes et les personnes ont beaucoup d’influence sur l’argot utilisé de nos jours. En analysant différentes cultures, ces sujets mentionnés sont très cruciaux pour la discussion gay. De plus, si on veut remarquer des différences entre la France et les États-Unis, on doit faire attention aux éléments sociétaux parce qu’ils créent le monde moderne. Assurez-vous de me suivre pour la prochaine fois, nous parlerons du lingo gay en France.

Les icônes gays en France

Portrait de Christiane Taubira, Garde des Sceaux, ministre de la Justice. Chancellerie.

Portrait de Christiane Taubira, Garde des Sceaux, ministre de la Justice. Chancellerie.

« Vous n’allez pas nous faire croire que vous vivez dans un igloo et que vous n’avez aucune connaissance de la diversité des familles dans ce pays ? Que vous ignorez complètement qu’il y a des familles homoparentales dans ce pays ? Que vous ne savez pas qu’il y a autant d’amour dans les couples homosexuels que dans les couples hétérosexuels ? Qu’il y a autant d’amour vis-à-vis de ces enfants et que tous ces enfants sont les enfants de la France ? » – Christiane Taubira

 

Chaque jour, la possibilité d’affecter les vies des humains est possible ; et avec chaque interaction, on peut faire du bien pour le monde. Alors, pourquoi existe-il l’oppression ? Spécifiquement, l’oppression des jeunes gay ? La protection des droits homosexuels est un sujet très controversé ; pourtant, les grandes nations ressentent ces problèmes. Dans mon article précédent, on a discuté d’une icône gay très connu aux États-Unis, Harvey Milk. Dans l’histoire américaine, les jeunes ont des modèles à suivre pour rendre leur donner le courage de continuer. Mais, qui sont ces icônes gay en France ? Est-ce qu’il y a une personne qui a changé la situation gay en France ? Oui, Christiane Taubira était ministre de Justice pour la France (mai 2012 – janvier 2016).

 

Aujourd’hui, Taubira est bien connue pour la loi contre le terrorisme, elle a aidé également les gays pour que leur mariage soit reconnu ; parce que la loi a établi que les gens de couleur, ou d’origines diverses doivent avoir le soutien égal contre la discrimination. Cette loi, « Taubira Loi », a redéfini la situation des gays ; maintenant, les personnes homosexuelles ont la même possibilité d’avoir les mêmes expériences que leurs homologues, les couples hétérosexuels. Pour ces raisons et l’information que mon correspondant m’a donnée, Taubira continuera d’être une vraie icône pour les gays français.

Mylène Farmer

Mylène Farmer

En ayant un modèle comme Mylène Farmer, que mon correspondant catalogue comme une grande icône pour les homosexuels français, Line Renaud, Dalida ou encore Laurent Ruquier, il est facile de voir comment la société en France a beaucoup changé. La plupart des icônes sont les personnes qui sont à la première ligne des médias, cette raison pour laquelle la jeunesse peut être influencée. Dalida, une chanteuse bien aimée pour l’émotion qu’elle a mise dans sa musique, reste comme une icône gay pour les migrants en France. Sa musique a brisé les limites de la musique moderne, parce qu’elle a donné un sens de sécurité pour ses partisans. Il y a plusieurs icônes gay en France qui ont fait des changements cruciaux pour la normalité française et avec ces personnes, on verra que la situation gay continuera à changer.

Dalida

Dalida

Quels que soient les problèmes dans la communauté gay ; les gens, en particulier les jeunes gens, trouveront différentes façons de résister à toute la haine. Beaucoup de personnes pensent qu’une situation comme celle-ci se résoudra d’elle-même, mais la réalité c’est qu’on a besoin d’un groupe qui combattra ces problèmes pour le bien-être du monde. Suivez-moi pour la prochaine fois, nous nous focaliserons sur les aspects linguistiques que les gays utilisent habituellement.

Harvey Milk, une icône gay dans l’histoire américaine.

Harvey Milk devant son entreprise: Castro Camera.

1977: Harvey Milk devant son entreprise; Castro Camera

« Si une balle devait traverser mon cerveau, laissez-la briser aussi toutes les portes de placard » – Traduction de la citation de Harvey Milk

Nous avons discuté de la situation gay en France et aux États-Unis et nous avons parlé de la perspective de gays français à travers le témoignage de mon correspondant français. Naturellement, la prochaine question implique la situation des icônes gay. Les icônes, dans certaines sociétés, influencent beaucoup la jeunesse et sont les chefs de plusieurs mouvements. En pensant à la situation des homosexuels, on a besoin d’acquérir des connaissances sur le sujet en question et de faire attention aux changements dans le climat politique, économique et social. La question importante dans ce cas doit être analysé dans les racines de la société gay ; les icônes. Ils sont les chefs qui donnent l’espoir aux partisans, qui changent la situation en débat contre les oppresseurs et qui ont la puissance pour créer le bonheur pour tous. Aujourd’hui nous discuterons de l’icône gay (américain), en particulier Harvey Milk, le premier élu gay aux États-Unis.

C’est évident qu’en examinant l’histoire américaine au sujet gay, on verra que les homosexuels n’ont pas eu une vie facile. Ils ont souffert horriblement, perdu leur famille et ont dû recommencer leurs vies. C’est la raison pour laquelle Harvey Milk existe comme le meilleur représentant des gays américains—il a survécu à toute la haine des conservateurs qui ont étiqueté la vie gay comme une vie anormale. Dans ses premières années comme un politicien il s’est focalisé sur la situation homosexuelle à San Francisco et pendant 1975 il a établi sa puissance comme le politicien majeur en Californie.

La plus importante réussite qu’il a fait c’était l’opposition contre la « Proposition 6 ». Cette proposition de loi pouvait interdire aux personnes gay de travailler dans les écoles publiques dans cet état ; en ce temps, la plupart des professeurs étaient gay. Alors, avec beaucoup de propagande et débat, 58,4% ont voté de refuser l’approbation de cette proposition—Harvey et tous ses partisans en sont sortis victorieux. La destruction de la société gay aurait été inévitable par l’acceptation de « Proposition 6 ». Harvey était le héros de la population homosexuelle, il était et sera le meilleur symbole pour les gays. Malheureusement, il a été tué par un collègue qui a développé une intention cachée contre Harvey.  Après sa mort, tous ses supporters, défenseurs et partisans l’ont mis comme le fondateur de droit gay pour la communauté homosexuelle en Californie et, en gros, tous les États-Unis.

Il existe et existera toujours des icônes gay dans tout le monde, la question c’est si on fera attention à ces personnes. C’est essentiel de comprendre que chaque nation, chaque société a ses propres icônes. De plus, il est indispensable qu’on n’ait pas de controverse dans ce mouvement. La question dans ce cas c’est que si on aura l’icône qui pourra changer l’avenir de tout un peuple ou non. Cette fois nous avons parlé d’une icône gay très important pour les gays américains ; mais pour les gays français ? Cela sera pour la prochaine fois.  

Introduction: Les différences et similarités de la communauté gay en France et aux États-Unis.

Paris a fait référence à la chasse, un désastre tragique en Orlando dans la communauté gay.

13 juin 2016: Paris a fait référence à la chasse, un désastre tragique en Orlando dans la communauté gay.

La société d’aujourd’hui a changé incroyablement et si on fait une comparaison entre deux pays—on verra que le changement est encore plus significatif. Pour cela, je verrai comment la communauté gay en France est différente ou similaire de la communauté américaine. J’identifierai ce que signifie être gay américain et français dans une ville métropolitaine. J’analyserai comment les deux pays, indépendamment des régions, voient l’homosexualité. Est-ce qu’un gay américain a plus de droits comparé à un gay français, ça sera une autre question à laquelle je tenterai de répondre. De plus, je me plongerai dans le contexte français qui rend l’homosexualité tabou et qui empêche les jeunes de s’exprimer comme ils le souhaiteraient. Enfin, je parlerai brièvement de l’aspect linguistique que les jeunes homosexuels utilisent dans la vie quotidienne ; spécifiquement le vocabulaire et les expressions idiomatiques de la communauté gay en France.

La raison principale pour laquelle j’ai choisi ce sujet c’est pour ma connaissance. J’ai vécu la plus grande partie de ma vie en ayant peur de m’exprimer et je voyais beaucoup de mes amis et collègues qui avaient le même problème, je voyais leurs difficultés et leurs frustrations avec le monde qui n’accepte pas l’homosexualité. Pour ces raisons, je partagerai mon expérience sur ce sujet avec tout le monde. Dans la société moderne, il est nécessaire de comprendre que chaque personne a le droit de vivre sa vie comme il l’entend. Suivez-moi dans cette aventure !