Le controverse au sujet de crise en Europe

         Il y a beaucoup de controverse autour du sujet de la crise des migrants en Europe. Certains pays ont des opinions différentes sur la meilleure solution et sur la manière de donner le plus d’aide, mais aussi de ne pas laisser leurs pays devenir envahis ou trop perturbés dans leur monde économique, social et politique. Certains estiment que le meilleur moyen d’agir est d’empêcher les immigrés ou les réfugiés d’entrer dans leur pays ou, au moins, d’imposer un plafond à leur nombre. Le raisonnement derrière cela est qu’il y a l’idée que si on continue à permettre à autant de personnes, il ne finira jamais et il y aura une quantité écrasante de personnes essayant d’accéder à leur pays.

migrants-mediterranean

         On craint également que le fait d’autoriser des migrants ou des réfugiés à venir dans leur pays entraînera également la violence ou davantage de terrorisme dans leur pays. Mais la chose à retenir est que les personnes qui cherchent asile sont autant de victimes que la prochaine personne. Leurs vies ont été perturbées et détruites par les guerres dans leur pays et elles ont souffert énormément. C’est difficile parce que les pays souhaitent être les leurs pour offrir de l’aide, mais ils doivent aussi avoir leurs meilleurs intérêts à l’esprit et s’assurer qu’ils n’envoient pas leur pays sur le terrain en essayant d’aider les autres.

muslim-immigrants-in-europe-1

         Il y a un autre sujet de controverse sur l’idée que les migrants qui viennent et revendiquent l’asile sont tous des migrants économiques et non des réfugiés. Ou même que les migrants viendront dans le pays et prétendent qu’ils sont syriens, mais mentiront sur leur identité. Bien qu’il puisse être vrai qu’une poignée de gens peut être couché ou avoir des motivations secondaires, la majorité vient vraiment d’un endroit de la souffrance et il est cruel pas les écouter et leur donner une chance de recommencer et de vivre une vie meilleure.

migreee

         La crise des migrants en Europe est la pire depuis les guerres mondiales et n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Il est temps pour les pays du monde entier de se réunir pour trouver une solution à ce problème et pour aider le plus grand nombre possible de personnes à la sécurité. Nous avons besoin de construire les uns les autres, ne pas se déchirer. Si nous pouvons tous travailler l’un avec l’autre, je pense qu’une solution peut être trouvée et nous pouvons trouver notre chemin du retour de cet événement terrible qui a été en cours depuis si longtemps déjà maintenant.

europe-immigration

L’opinion aux États-Unis sur la crise d’immigration

         Les États-Unis ont une approche très différente de celle de l’Europe quand il s’agit de la crise des réfugiés. Bien que les États-Unis aient beaucoup contribué en termes d’aide financière aux groupes d’aide en Europe, ils n’ont pas été très accueillants en ce qui concerne l’accueil efficace des immigrants et la création d’un nouveau foyer pour eux. Je pense que cela tient en partie à la menace du terrorisme et à la peur qui incite dans le peuple des États-Unis.

         De nombreux pays européens se demandent pourquoi les États-Unis ne prennent pas plus de réfugiés parce qu’ils ont les ressources pour les soutenir. Le gouvernement américaine lutte pour que les gens se sentent à l’aise et il y a beaucoup de controverse au sein du gouvernement lui-même entre les partis conservateurs et libéraux. Cependant, dans cette hésitation, notre pays est passé d’être un leader à un spectateur dans cette crise.

         Il est important d’essayer de changer ce fait et d’augmenter les messages d’espoir que les réfugiés apportent et écrasent les messages de haine que certains américains nourrissent pour eux. Il pourrait également aider à équilibrer l’afflux de réfugiés en Europe et leur offrir un soutien et de prendre un peu de poids sur eux. Au passé, les États-Unis ont été un chef de file dans des questions comme celle-ci et ont reparé la norme pour aider les personnes dans le besoin et d’autres pays ont suivi le plomb. Nous pourrions aider un nombre illimité de

Calais: La Jungle

         Calais est une ville en France où beaucoup d’immigrés qui viennent en France vont pour commencer une nouvelle vie. Calais est devenu si plein de migrants que les gens ont commencé à appeler « la Jungle». « La jungle» a accueilli des milliers de migrants au cours des deux dernières années, remplis de tentes de changement ou des maisons leur donnant le sanctuaire de leurs pays déchirés par la guerre. Cependant, récemment la démolition a commencé à Calais. Le but de détruire « la Jungle» est que la France essaie d’aider les familles migrantes à assimiler la culture française en les redistribuant dans différentes régions du pays.

161025161954-08-calais-jungle-camp-1025-exlarge-169

         « La jungle» est devenue un symbole de la crise des migrants qui se répandent dans toute l’Europe, mais elle est également devenue un symbole d’espoir et de réhabilitation pour les populations qui s’y réfugient. Depuis sa création, de nombreux restaurants et boutiques ont été mises en route, ce qui rend plus difficile pour le gouvernement français de le détruire comme il l’a tenté.

55bb8af0c4618880598b4606

         Il y a des réfugiés qui refusent de quitter Calais parce qu’ils s’accrochent à un objectif plus important, comme essayer de se rendre en Grande-Bretagne ou se retrouver avec des membres de la famille. Il n’a pas été annoncé comment le gouvernement français va s’occuper de ceux qui refusent de partir, mais ils ont annoncé qu’ils souhaitaient finir la transition d’ici la fin de décembre. Ils ont également veillé à mentionner que la transition doit se faire sur une base volontaire et qu’il n’y aura pas de mesures coercitives prises par les immigrés.

04migrants2-master675

         Après la déconstruction de la “Jungle” à Calais, certains disent que Paris est devenue la nouvelle version de Calais. Il y a des immigrants qui mettent des tentes dans les rues et des dizaines de plus de se joindre à eux chaque jour. Un modèle a émergé là où les immigrants mettent des tentes sur les trottoirs et puis de plus en plus se joindront à eux jusqu’à ce que la police vienne briser leur nouvelle communauté et le gouvernement tente de les redistribuer à d’autres parties du pays. Ce phénomène a stimulé l’action gouvernementale, ouvert davantage de camps de réfugiés dans d’autres arrondissements autour de la ville et créé des programmes de secours et des groupes d’aide pour faciliter la transition. Ce n’est qu’une solution temporaire, cependant, de nombreux pays et pas seulement la France, continuent de lutter contre l’afflux d’immigrants qu’ils vivent chaque jour. Il est crucial de trouver une solution plus permanente et plus efficace avant que le chaos ne s’ensuive.

Les conservateurs qui nous oppriment ne nous détruirons jamais :

Un arc-en-ciel de drapeau qui montre le dominance d'homosexualité.

Un arc-en-ciel de drapeau = dominance d’être homosexuel. Ayant orgueil.  

« Si j’étais gay, il n’y aurait pas de placard, vous ne verriez jamais le placard duquel je suis sorti. Pourquoi ? Je l’aurais brûlé pour des petits bois avant que j’eusse 12 ans. Puisque je sais avec toute la certitude dans ma tête, qu’il n’y a rien de mal à être gay et vous le savez. » – Henry Rollins (citation traduit en français)

Le monde avec toutes ses difficultés, ses problèmes et ses polémiques se situe dans une dimension où le fait d’être gay n’est pas complètement accepté. Nous avons discuté un peu sur l’origine de l’homophobie, mais cela ne satisfera personne si les gens ne peuvent pas comprendre qu’être gay n’identifie personne comme une maladie. De plus, les références religieuses et biologiques dans un sens anthropologique-philosophique sont inférieurs, parce que l’humain a le droit d’être quelque chose.

« Depuis tout petit, je n’ai jamais pu comprendre les attaques envers la communauté homosexuelle.  Les êtres humains ont tant de qualités. Quand j’ai fini de faire le tour de tout ce que j’admire vraiment chez une personne, ce qu’elle peut faire avec ses parties intimes arrive tellement bas dans la liste que ça devient insignifiant. » – Paul Newman (citation traduit en français)

C’est vrai, la Bible annonce que Adam et Eve étaient le premier homme et femme dans le monde créé par le même Dieu. Alors, plusieurs conservateurs disent qu’une relation/un mariage doit être avec ces deux genres. Cela limite la condition humaine, on peut avoir une relation ou se marier avec n’importe qui. Faisant appliquer cette limite viole les droits humains, Dieu aime le monde, « mon ordre c’est ceci : s’aimer l’un l’autre comme je vous ai aimé. L’amour plus grand n’a qu’un (quoi ?) : mettez votre vie pour vos amis » dit par John 15 :12-13. Ce disciple de Dieu a déclaré que l’espoir pour l’humanité est d’aimer son voisin, on a besoin de protéger l’humanité de la discrimination et la corruption. Sinon, qu’est-ce que nos futures générations auront dans l’avenir, une société où personne ne peut pas vivre leur réalité—un monde limité ?

« Il y a les hétérosexuels et les homosexuels, comme il y a les hommes et les femmes. Si on n’est pas l’un, on est l’autre, c’est tout. – Chloé Cruchaudet

Comparé aux temps passés, nous avons plus d’icônes gays maintenant et ce sont des personnes très connues dans le monde. Alors, leur influence domine quelque part la vie quotidienne et pour cela beaucoup de personnes se sentent sûres qu’ils peuvent s’exprimer. Pensez-y. Si les termes étaient changés, si être hétérosexuel était connu comme une maladie, qu’est-ce qu’on pourrait faire ? Quelque réalité pourrait être la nôtre, alors le problème reste dans un autre aspect humanitaire. Il faut qu’on comprenne qu’être humain vient avec un spectre infini lequel apporte des genres, des sexualités et/ou des orientations incompréhensibles pour tout le monde. Ce thème est le même sur les sujets politiques, économiques, théologiques ect…

« Si une personne est homosexuelle, cherche Dieu et est de bonne volonté, qui suis-je pour la juger ? – Pope Francis (citation traduit en français)

L’humanité a perdu la connaissance et la compréhension du respect, peut-être c’est vrai qu’en étant humain on a une tendance à la violence, mais cela c’est la vérité imposée par nos ancêtres. Le destin n’est pas gouverné par les gens, chacun a le choix de vivre sa vie comme il l’entend. Cette responsabilité vient avec des difficultés, mais la vie ne mériterait pas d’être vécue si on n’avait pas le courage de la vivre. Être gay ou ne pas être gay, telle est la question. Quelle que soit la réponse qu’on choisit, cela ne changera pas l’avenir tant qu’on prend contrôle de sa vie et défend ceux qui sont discriminés et attaqués par la société qui ne trouve pas un espace pour eux.

« Il ne faut pas être homosexuel pour accepter le mariage pour tous. Il faut simplement être humain. » – Daniel Radcliffe (citation traduit en français)

Comme les célébrités : Henry Rollins, Paul Newman, Chloé Cruchaudet, Pope Francis et Daniel Radcliffe ont déclaré ; être homosexuel n’a rien besoin d’être une maladie du monde, c’est une condition naturelle comme être hétérosexuelle. La société de plusieurs ont défini l’homosexualité comme une obstruction de la vie quotidienne, mais la vérité c’est qu’être homosexuel c’est normal. Les personnes, qui ont déjà découvert cela, ont besoin de rester pour que tout le monde le comprend.

Il faut que les gens du monde défendent la condition homosexuelle comme une façon de vivre naturelle. Je me sens reconnaissante d’avoir la possibilité de parler à ce sujet, merci pour suivant mon blog dans cette expérience. Il était un procès difficile, mais satisfaisant pour moi. J’espère avoir vous donné une connaissance/perspective différent de sujet d’homosexualité.

Merci. Merci beaucoup.

– Jorge Reynoso

Harvey Milk, une icône gay dans l’histoire américaine.

Harvey Milk devant son entreprise: Castro Camera.

1977: Harvey Milk devant son entreprise; Castro Camera

« Si une balle devait traverser mon cerveau, laissez-la briser aussi toutes les portes de placard » – Traduction de la citation de Harvey Milk

Nous avons discuté de la situation gay en France et aux États-Unis et nous avons parlé de la perspective de gays français à travers le témoignage de mon correspondant français. Naturellement, la prochaine question implique la situation des icônes gay. Les icônes, dans certaines sociétés, influencent beaucoup la jeunesse et sont les chefs de plusieurs mouvements. En pensant à la situation des homosexuels, on a besoin d’acquérir des connaissances sur le sujet en question et de faire attention aux changements dans le climat politique, économique et social. La question importante dans ce cas doit être analysé dans les racines de la société gay ; les icônes. Ils sont les chefs qui donnent l’espoir aux partisans, qui changent la situation en débat contre les oppresseurs et qui ont la puissance pour créer le bonheur pour tous. Aujourd’hui nous discuterons de l’icône gay (américain), en particulier Harvey Milk, le premier élu gay aux États-Unis.

C’est évident qu’en examinant l’histoire américaine au sujet gay, on verra que les homosexuels n’ont pas eu une vie facile. Ils ont souffert horriblement, perdu leur famille et ont dû recommencer leurs vies. C’est la raison pour laquelle Harvey Milk existe comme le meilleur représentant des gays américains—il a survécu à toute la haine des conservateurs qui ont étiqueté la vie gay comme une vie anormale. Dans ses premières années comme un politicien il s’est focalisé sur la situation homosexuelle à San Francisco et pendant 1975 il a établi sa puissance comme le politicien majeur en Californie.

La plus importante réussite qu’il a fait c’était l’opposition contre la « Proposition 6 ». Cette proposition de loi pouvait interdire aux personnes gay de travailler dans les écoles publiques dans cet état ; en ce temps, la plupart des professeurs étaient gay. Alors, avec beaucoup de propagande et débat, 58,4% ont voté de refuser l’approbation de cette proposition—Harvey et tous ses partisans en sont sortis victorieux. La destruction de la société gay aurait été inévitable par l’acceptation de « Proposition 6 ». Harvey était le héros de la population homosexuelle, il était et sera le meilleur symbole pour les gays. Malheureusement, il a été tué par un collègue qui a développé une intention cachée contre Harvey.  Après sa mort, tous ses supporters, défenseurs et partisans l’ont mis comme le fondateur de droit gay pour la communauté homosexuelle en Californie et, en gros, tous les États-Unis.

Il existe et existera toujours des icônes gay dans tout le monde, la question c’est si on fera attention à ces personnes. C’est essentiel de comprendre que chaque nation, chaque société a ses propres icônes. De plus, il est indispensable qu’on n’ait pas de controverse dans ce mouvement. La question dans ce cas c’est que si on aura l’icône qui pourra changer l’avenir de tout un peuple ou non. Cette fois nous avons parlé d’une icône gay très important pour les gays américains ; mais pour les gays français ? Cela sera pour la prochaine fois.